"VEILLEZ et PRIEZ" en NORMANDIE

Soyez les bienvenus ! VEILLEZ et PRIEZ en NORMANDIE - LE CHRIST EST RESSUSCITE, Alléluia, Alléluia !!! IL EST VRAIMENT RESSUSCITE, Alléluia, Alléluia !!!

 

 


Accueil
Infos et Actualites
Unité des Chrétiens
Culte Catholique
Culte Protestant
Culte Orthodoxe
Diaporamas Prieres
Veillez et Priez
Calendrier
Terroir Normand
Sites amis et liens
Contact
Archives

 Textes et Méditations pour une Neuvaine
à Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

en souvenir du Pèlerinage à Medjugorje du 5 au 12 mai 2012

Méditations quotidiennes suivant l’Evangile du jour
(correspondant aux dates du pèlerinage !)
Il est possible de prendre ces méditations pour prier une neuvaine, car, une neuvaine est un cheminement, c’est donc également une sorte de pèlerinage intérieur, une démarche au plus profond de nous-mêmes pour nous approcher du coeur de Dieu !
Chacun faisant selon son coeur, pourra ajouter une dizaine de chapelet, ou, le chapelet complet, afin de se préparer à recevoir l’enseignement de Jésus, de préférence avant de lire les textes du jour, pris dans les magnifiques passages de l’Evangile de Saint Jean aux chapitres 14 et 15 avec le
(s) message(s) de Marie transmis aux voyants de Medjugorje et... le commentaire de votre serviteur !

il est possible de commencer la neuvaine, en suivant du 1er jour au 9e, quand vous le souhaitez, il est possible aussi de privilégier la date anniversaire des apparitions du 25 juin, en débutant le 16 pour terminer le 24 juin, il est aussi recommandé de se confesser et de communier au moins une fois pour ceux qui le peuvent, ou, demander à Dieu une communion spirituelle dans son coeur pendant une Messe pour ceux qui ne peuvent communier !
(
les dates entre parenthèses sont juste indiquées pour mémoire des dates correspondantes au pèlerinage 2012)


Textes et Méditations

Thème : "Venez puiser au trésor de la grâce"

 1er jour

 (Samedi 05/05/2012)

Evangile selon Saint Jean 14,7-14 : A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ? Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire » : « Montre-nous le Père » ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres oeuvres. Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père. Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai. »

A Medjugorje, la Vierge Marie pleure et s’inquiète que nous ne suivions pas davantage son Fils, parce que Marie est notre Mère et, en bonne Maman qu’Elle est pour nous, Elle n’a de cesse de nous montrer le Chemin qui doit nous conduire à son Fils, Jésus, Lui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie, Il est venu nous révéler tout l’Amour du Père ! C’est pourquoi dans cet Evangile, nous entendons Jésus s’étonner que nous ne connaissions pas encore suffisamment tout l’Amour de notre Père, ce Père qui est prêt à nous donner tout ce dont nous avons besoin, par le nom de son Fils Jésus, comme nous le dit Jésus, lui-même, quelques versets plus loin.

Alors, tandis que nous nous sommes mis en route ce matin pour nous approcher de notre Mère, la très Sainte Vierge Marie, prions-la d’intercéder auprès de Jésus, et, en invoquant le Saint Nom de Jésus, demandons à notre Père Créateur toutes les grâces qui nous sont le plus nécessaires car, Lui seul peut, par grâce, pourvoir à tous nos besoins. Oui, prions sans relâche et, ne nous lassons pas de demander, ne nous agaçons pas de frapper à nouveau, ne nous fâchons pas de devoir chercher encore, puisque, toutes nos prières sont entendues et qu’elles sont toujours exaucées ! Demandons aussi à notre Mère de venir ouvrir les yeux de notre coeur, en reconnaissant que, bien souvent, nous ne voyons pas les grâces reçues, du simple fait que, nous nous attendions à autre chose, mais ce que nous avons reçu de la main de notre Père est beaucoup plus précieux encore que tout ce que nous avions demandé et espéré, ce qui nous est donné de la Main de Dieu c’est, justement, ce dont nous avons le plus besoin pour vivre l’aujourd’hui de notre vie, afin d’être plus près de Lui, en marchant sur un nouveau chemin de conversion. Oui, cette neuvaine (pèlerinage) doit être, avant tout, vécu comme une démarche de profonde conversion, un véritable retournement de notre coeur. Avec Marie, nous sommes en chemin pour aller « puiser au trésor de la grâce » ! Allons-y dans la Confiance et l’Abandon à la Sainte et Divine Providence de Dieu. Préparons-nous à recevoir toutes les grâces que Marie nous a préparées avec son Fils Jésus pour notre plus grand bien. Demandons à Marie toutes les grâces que nous n’avons pas encore osé lui demander et qu’Elle tient toujours en réserve pour nous ! Notre Espérance doit être placée en Dieu seul, alors, c’est le moment de faire un très bon placement : « Totus Tuus » oui, « Tout à Jésus par Marie » !

Message du 25 décembre 2004 : « Chers enfants ! Aujourd‘hui, en ce jour de grâce, tenant le petit Jésus dans les bras, je vous invite d’une manière spéciale à ouvrir vos coeurs et à commencer à prier. Petits enfants, demandez à Jésus qu’il naisse en chacun de vos coeurs et qu’il devienne le maître de vos vies. Demandez-lui la grâce de pouvoir le reconnaître en tout temps et en tout homme. Petits enfants, demandez à Jésus l‘amour, car c’est seulement avec l’amour de Dieu que vous pouvez aimer Dieu et tous les hommes. Je vous porte tous dans mon coeur et je vous donne ma bénédiction maternelle. »

Alors, accueillons filialement cette bénédiction maternelle, mettons notre main dans celle que nous tend Marie, notre « Petite Maman du Ciel » comme l’appelait Thérèse de Lisieux, faisons lui confiance et laissons-la nous accompagner et nous guider tout au long de cette neuvaine (pèlerinage) qui vient de commencer. Soyons dans l’Abandon total et la Confiance sans condition aucune, sans restreindre, ni limiter, le pouvoir de Dieu à nos simples entendements et raisonnements humains. N’est-ce pas Lui le Créateur de tout l’univers, sachons reconnaître Son Oeuvre merveilleuse, ne doutons pas de toutes les bonnes choses qu’Il a déjà prévues pour nous par Amour ; Laissons-nous surprendre en acceptant et désirant que la Sainte Volonté de Dieu s’accomplisse dans notre vie, c’est-à-dire, la Vie en Dieu, dès maintenant sur cette terre, en vue de notre Salut et de notre Vie Eternelle au Ciel, dans la parfaite communion d’Amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

 2e jour

 (Dimanche 07/05/2012)

Eglise Saint Jacques
à Medjugorje
25 juin 2011

Evangile selon Saint Jean 15,1-8 : A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et, mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut porter du fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et, ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi vous serez pour moi des disciples. »

En résumé, à Medjugorje, Marie nous fait comprendre que : ‘‘Sans Dieu, il n’y a pas de Paix, sans Dieu, il n’y a pas de Vie, sans Dieu il n’y a pas de Salut !’’ N’est-ce pas ce que Jésus nous révèle dans cet Evangile ? Cependant, nous avons des oreilles et n’entendons pas, des yeux et, nous ne voyons pas, nous avons la tête dure, selon l’expression populaire ! c’est-à-dire, la nuque raide, selon l’expression biblique, alors, sans cesse, notre Mère est obligée de nous rappeler les Paroles de son Fils ! Aussi, ce matin, décidons-nous, courbons notre nuque en inclinant notre tête, et, demandons à Marie de nous aider à voir, entendre et comprendre, non pas à voir avec les yeux de notre corps, non pas entendre avec les oreilles de notre corps, non pas à comprendre avec notre cerveau, mais à voir, entendre et comprendre avec les yeux, les oreilles et l’intelligence de notre coeur, ainsi nous saurons de quel Amour nous sommes aimés. Relisez Marc 8,16-21, passage dans lequel Jésus rappelle à ses disciples les multiplications de pains et le surplus qui en est résulté à chaque fois, oui, par Lui, la Grâce surabonde, mais Jésus s’étonne que ses Apôtres n’aient pas encore compris ! Et nous ? avons-nous compris que nous pouvons tout Lui demander ? Avons-nous compris que même, notre peu de foi, peut déplacer les montagnes ? Avons-nous compris que la Foi, l’Espérance et la Charité, qui sont les 3 vertus théologales reçues pas grâce à notre baptême, peuvent faire beaucoup plus et bien mieux que force ni que rage ?  Alors que nous sommes dans les premiers jours de notre neuvaine (pèlerinage va commencer sur place dans quelques heures), préparons-nous à « puiser au trésor de la grâce » !

Demandons d’abord à Marie, la grâce d’entrer et de demeurer dans l’Amour de Jésus, en esprit et en vérité, alors nous aurons à coup sûr la grande surprise de voir notre vie changer, car c’est bien en demeurant dans l’Amour infini de Dieu, que nous pourrons nous laisser combler par tous les bienfaits que notre Père tient en réserve pour nous et qu’Il est prêt à nous donner sans mesure. Attachons-nous à mettre Jésus à la première place dans nos vies, et faisons en sorte qu’Il en soit le Centre, notre Lumière et notre Source Vivifiante.

A la suite de Jésus qui est « la Vigne Véritable », Marie nous invite à être les vrais disciples de son Fils, et, puisque nous sommes les sarments rattachés à cette Vigne, nourris de la Parole de Vie, nous sommes appelés à porter beaucoup de fruit. Demandons à Marie d’intercéder auprès de son Fils Jésus, afin qu’Il change l’eau boueuse de notre vie en un vin limpide et délicieux, une vie claire, sans ombre ni trouble au visage, une vie pleine de parfums, débordante de Foi, d’Espérance et d’Amour ! Demandons à Marie d’entrer dans la démarche des serviteurs de la noce à Canna, écoutons-la lorsqu’Elle nous dit « faites tout ce qu’Il vous dira » ! En réponse à cet Amour infini de Dieu pour nous qui sommes ses enfants biens aimés, par l’intercession de la Vierge Marie, demandons à Jésus la grâce de porter beaucoup de fruit, pour la plus grande Gloire du Père, et, pour la joie et le bonheur de tous nos frères et soeurs.

Message du 25 septembre 1997 : « Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à comprendre que sans amour vous ne pouvez pas comprendre que Dieu doit être à la première place dans votre vie. C’est pourquoi, petits enfants, je vous appelle tous à aimer non d’un amour humain, mais de l’amour de Dieu. Ainsi votre vie sera plus belle et non intéressée. Vous comprendrez que Dieu se donne à vous de la manière la plus simple, par amour. Petits enfants, pour pouvoir comprendre les paroles que je vous donne par amour, priez, priez, priez et vous serez capables d’accepter les autres avec amour et de pardonner à tous ceux qui vous ont fait du mal. Répondez par la prière; la prière est un fruit de l’amour envers Dieu le Créateur. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Voilà, sans doute, ce qui est le plus important à demander à Jésus aujourd’hui par l’intercession de notre Mère, bien au-delà de toutes nos demandes matérielles, même si elles sont bien légitimes, mettre Jésus à la première place, l’aimer plus que tout et aimer notre prochain !

Alors par les mains de Marie, Jésus pourra faire de chacun de nous les nouveaux Apôtres des derniers temps, demandons à Marie d’être les vrais témoins de l’Amour de Jésus en devenant nous-mêmes Amour pour notre prochain, ainsi, la Gloire de Dieu le Père éclatera au grand jour, par Jésus, le Christ ressuscité des morts, dans la Puissance de l’Esprit-Saint. Amen !

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

 3e jour

 (Lundi 07/05/2012)

Evangile selon Saint Jean 14,21-26 : A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. » Jude lui demanda : « Seigneur, pour quelle raison vas-tu te manifester à nous, et non pas au monde ? » Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui. Celui qui ne m’aime pas ne restera pas fidèle à mes paroles. Or la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous dis tout cela pendant que je demeure encore avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Le monde actuel s’est éloigné de Dieu, le monde s’est détourné des Lois Divines, il a oublié les commandements de Dieu, bien pire encore, le monde est tombé si bas qu’il a renié les 10 Paroles données à Moise au Mont Sinaï. Pour nous qui nous disons Chrétiens, bien souvent, à commencer par moi, nous ne connaissons plus par coeur, ces 10 commandements… « Je  ‘nous’ /  ‘me’  » les rappelle donc : 

Les 10 Commandements de Dieu sont :

-
         
1 – Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement. serment.
-
          2 – Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
-
          3 – Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
-
          4 –
Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
-
          5 - Tu ne tueras pas.
-
          6 - Tu ne commettras pas d’adultère.
-
          7 - Tu ne voleras pas.
-
          8 - Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain.
-
          9 - Tu ne convoiteras pas la maison ou la femme de ton prochain.
-          10 - Tu ne convoiteras rien de ce qui est à ton prochain.

Message du 2 décembre 2007 : « Chers enfants, aujourd’hui, lorsque je regarde dans vos coeurs, mon Coeur se remplit de douleur et d’appréhension. Mes enfants, arrêtez-vous un moment et regardez dans vos coeurs. Est-ce que mon Fils - votre Dieu - est vraiment à la première place ? Ses Commandements sont-ils vraiment la mesure de votre vie ? Je vous avertis à nouveau : sans la Foi, il n’y a pas de proximité de Dieu. Il n’y a pas la Parole de Dieu qui est la lumière du salut et la lumière d’une raison saine. »

Mirjana rapporta ce jour-là que la Gospa était très triste. Durant toute l’apparition il y avait des larmes dans ses yeux". Puis Mirjana ajouta : "J’ai demandé à la Gospa qu’elle ne nous abandonne pas et qu’elle ne retire pas ses mains de nous. Elle a souri douloureusement à ma requête et elle est repartie. Cette fois-ci, elle n’a pas dit : ‘Je vous remercie’ !"

Demandons à Marie, notre Mère, la grâce de garder gravé au fond de notre coeur les 10 commandements de Dieu, demandons-lui de nous aider à les respecter tout au long de notre vie, demandons-lui son soutien dans les moments de tentation afin de recevoir la Force Divine pour ne pas y succomber et de rester fidèles aux paroles du Père céleste.

Ici, à Medjugorje, Marie nous donne des armes afin de combattre contre l’Adversaire de notre âme, se sont 5 points très importants pour vivre en Dieu, et, avoir une armure de protection contre toutes les attaques de ce redoutable ennemi qui veut notre perdition ; Comme David, parti au combat contre Goliath, (1 Samuel 17) Voici pour combattre notre Goliath, les armes données par la Gospa le dimanche 1 avril 2007 :

« Chers enfants nous vous invitons à une conversion personnelle. Cette époque vous appartient ! Sans vous, Dieu ne peut réaliser ses projets. Chers enfants, par la prière, vous grandirez chaque jour un peu plus et vous vous rapprocherez ainsi de Dieu » Je vous donne les armes contre votre Goliath Voici les 5 pierres :

-          1) La prière avec le coeur (le chapelet)
-
          2) L’Eucharistie (le plus souvent possible)
-
          3) La lecture de la Bible (qu’on doit disposer à la maison dans un lieu accessible et visible pour tous)
-
          4) Le jeûne (le mercredi et le vendredi : au pain et à l’eau, pour ceux qui le peuvent)
-
          5) La confession mensuelle. »

Par l’intercession de Marie, demandons à recevoir l’Esprit-Saint par qui nous sont données, la Force et la Lumière, afin de rester sur le Bon Chemin en mettant en pratique tout ce que nous commande de faire Jésus pour l’Amour de Dieu son Père. Alors nous serons dignes d’être appelés Enfants de Dieu, Enfants de Lumière, Enfants de Marie, et c’est par notre vie toute entière que nous serons les témoins vivants de son Amour, en aimant comme Jésus et Marie nous aiment, et que Dieu le Père nous a aimé le premier puisqu’Il a envoyé son Fils Unique, par pur Amour, pour nous sauver de la perdition et de la mort éternelle, afin que, par Lui, nous ayons part à la Vie Eternelle. Amen !

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Refrain « Tu nous aimes Marie, comme Jésus nous aime … »

Notre Dame de Lourdes dans l’église St Jacques à Medjugorje
juin 2011

 4e jour

 (Mardi 08/05/2012)

Eglise Saint Jacques à Medjugorje : Célébration de l’Eucharistie sur la Rotonde : Festival des Jeunes
août 2011

Evangile selon Saint Jean 14,27-31a :  A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas  bouleversé et effrayés. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit toutes ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. Désormais, Je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le Prince du monde va venir. Certes, il n’y a rien en qui puisse lui donner prise, mais il faut que le monde sache que j’aime mon Père, et que je fais tout ce que mon Père m’a commandé. »

La Vierge Marie s’est présentée ici à Medjugorje en 1981 comme étant « La Reine de la Paix » hé bien, si Marie peut dire cela, c’est parce qu’elle vit de La Paix qui est en la personne même de Jésus son Fils ! Oui, Marie, vit dans une telle communion d’Amour avec son Fils Jésus qui est dans le Père et le Saint-Esprit, qu’Elle peut nous transmettre et nous donner la Paix qui vient du Coeur de Jésus, ce Jésus qui est Dieu Lui-même.

Accueillons cette Paix qui vient de Dieu par les mains de Marie, afin que, nous-mêmes, nous puissions transmettre et répandre tout autour de nous, cette Vraie Paix qui ne se trouve qu’en Dieu seul.

Avec Jésus qui nous affirme dans ce passage que Satan n’a aucune prise sur Lui, mais qu’Il se soumet à la Volonté de son Père, avec Marie qui de toute sa vie n’a laissé aucune prise à Satan sur Elle-même, en se faisant L’humble Servante du Seigneur et, être ainsi soumise à la Volonté de Dieu, comment pourrions nous être bouleversés, ou effrayés, par des évènements qui pourraient se produire autour de nous ? Avec l’aide de la Vierge Marie et sous sa protection, nous avons la possibilité d’être trouvés en Dieu, qu’aurions-nous donc à craindre d’un Adversaire qui cherche à nous faire peur, même s’il venait à répandre la terreur sur la terre ? C’est pour cela que Marie nous exhorte à prier sans cesse, comme dans les 5 points déjà évoqués hier. Marie nous invite aussi à vivre de tous les sacrements donnés dans l’Eglise, cette Eglise qui est celle de Jésus-Christ ! Et, de par notre baptême, nous pouvons affirmer que nous sommes Le Corps du Christ, l’Eglise que nous formons les uns avec les autres puisque nous sommes les membres du Corps du Christ et que Jésus en est la Tête. Respectons ce Corps, respectons Son Eglise, respectons notre corps, sans excès ni délaissement, respectons la vie que nous avons reçue de Dieu !

Oui, ici à Medjugorje, la Vierge nous demande de respecter la Vie donnée par notre Créateur, écoutons-là, mettons en pratique tous ses bons conseils, Marie est notre Maman du Ciel, en bonne Mère juive, Elle nous éduque comme ses propres enfants, c’est par Amour qu’Elle nous montre le Chemin de la Sainteté auquel tout baptisé est appelé, oui, la Vierge Marie nous aime, soyons en totalement convaincus, c’est Elle-même qui nous l’a redit dans un message à Mirjana le 18 mars 2009 : « Si vous saviez combien je vous aime, vous en pleuriez de bonheur ! »

Mais, quelle merveille ce message, quel bonheur de se savoir aimer si puissamment ! En sommes-nous bien conscients ? Et, si Marie nous aime à ce point, pouvons-nous imaginer de quel Amour Dieu Lui-même nous aime ? Pensons à cela mes frères et mes soeurs, pensons à cela mes amis : la Grandeur et l’Amour de notre Dieu !

Le Père qui envoie son Fils pour nous sauver, ce Fils Unique, Jésus-Christ, qui donne sa Vie par pur Amour pour nous et nous communique l’Esprit-Saint, le Défenseur descendu d’auprès du Père !

Message du 25 février 1988 : « Chers enfants, aujourd’hui encore, je voudrais vous appeler à la prière et à l’abandon total à Dieu. Sachez que je vous aime et que c’est par amour que je viens ici pour vous montrer le chemin de la paix et du salut de vos âmes. Je veux que vous m’écoutiez et que vous ne permettiez pas à Satan de vous séduire. Chers enfants, Satan est assez puissant et c’est pour cela que je recherche vos prières pour que vous les présentiez pour ceux qui sont sous son influence, pour qu’ils se sauvent. Témoignez par votre vie. Sacrifiez vos vies pour le salut du monde! Je suis avec vous et je vous remercie. Au Ciel, vous recevrez du Père la récompense qu’il vous a promise. C’est pourquoi, petits enfants, n’ayez pas peur. Si vous priez, Satan ne peut vous faire aucun mal, car vous êtes les enfants de Dieu et je veille sur vous. Priez! Que le chapelet soit toujours en vos mains le signe pour Satan que vous m’appartenez. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Message du 2 avril 2012 : « Chers enfants, en tant que Reine de la paix je désire donner la paix, à vous, mes enfants, la vraie paix qui vient par le coeur de mon divin Fils. Comme mère, je prie afin que commence à régner en vos coeurs la sagesse, l’humilité et la bonté, que la paix règne, que mon Fils règne. Lorsque mon Fils sera le souverain en vos coeurs vous pourrez aider les autres à le connaître. Lorsque la paix céleste prédomine en vous, ceux qui la recherchent en des lieux erronés provoquant ainsi de la douleur en mon Coeur maternelle, la reconnaîtront. Mes enfants, ma joie sera grande lorsque je verrai que vous acceptez mes paroles et que vous désirez me suivre. N’ayez pas peur, vous n’êtes pas seuls. Donnez-moi vos mains et je vous guiderai. N’oubliez pas vos bergers. Priez afin qu’ils soient toujours en pensées avec mon Fils qui les a appelés à témoigner de Lui. Je vous remercie. »

Demandons à Marie, notre Mère, de demeurez toujours dans la Paix de Dieu, de vivre toujours en Dieu, à chaque instant de notre vie, quelles qu’en soient les circonstances, en l’aimant plus que tout, en le recherchant toujours et partout, le reconnaissant en tout être humains, aussi pauvre et démuni soit-il, en aimant ce prochain que le Seigneur met sur notre route pour le réconforter, le secourir et le servir ; Ainsi, c’est par grâce, que nous pourrons demeurer en plénitude dans son Amour, Il nous comblera de Joie et notre Joie sera Parfaite ! Que le Seigneur Dieu tout Puissant nous bénisse et nous garde, qu’Il nous donne Sa Paix, Lui qui est Père, Fils et Esprit-Saint.
Amen !

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Refrain « Tu nous aimes Marie, comme Jésus nous aime »

 5e jour

 (Mercredi 09/05/2012)

Evangile selon Saint Jean 15,1-8 :  A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Moi, Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ;  tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, Je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. »

Ne soyons pas étonnés que l’Eglise nous propose de méditer à nouveau sur ce passage déjà entendu dimanche dernier ! Il est tellement expressif, tellement fort ! Interrogeons-nous : Quelle sorte de sarments sommes-nous donc ? Et quelle sorte de sarments souhaitons-nous être ? Souhaitons-nous donner davantage de fruit en faisant le bien, ou, préférons-nous être jetés au feu parce que nous aurons fait le mal ? La réponse nous semble sans doute évidente pour nous qui sommes ici ! Il nous faut choisir entre le bien et le mal, c’est-à-dire entre la Vie ou la Mort ! (Dt 30,19)

Cependant, force est de constater que nous avons toujours besoin d’être nettoyés, et notre purification passe bien sur par le sacrement de la Réconciliation. A mi parcours de notre neuvaine (pèlerinage), avec l’aide de la Vierge Marie qui nous a invité ici à Medjugorje, sans doute sommes-nous déjà passés par le confessionnal ! Mais n’hésitons pas à y retourner plusieurs fois si cela est nécessaire, soyons à l’écoute de l’Esprit-Saint qui peut nous révéler des choses mauvaises et que nous avions enfouis au fond de nous, à tel point que nous les avions oubliées. La vie du monde nous entraîne facilement là ou nous ne voudrions pas aller, comme le dit l’Apôtre Paul « Je fais le mal que je ne voudrais pas faire et le bien que je voudrais faire, je ne le fais pas ».

Notre purification est comparable à un oignon qu’il nous faut nettoyer avant de le mettre à cuire pour qu’il donne toute sa saveur au plat que nous voulons préparer, il faut souvent enlever plusieurs peaux pour le rendre net et sans tâche, ainsi en va-t-il de notre âme ! Notre chemin de conversion est l’oeuvre de toute une vie, nous n’aurons jamais fini de nous convertir, mais plus tôt nous commencerons, mieux nous serons prêts pour la Divine rencontre avec notre Créateur. Plus nous serons nets et purifiés, plus notre coupe sera débordante de bonheur, de Joie et d’Allégresse auprès de notre Dieu. Ne nous y trompons pas ! faisons attention à ne recevoir qu’une coupe à moitié pleine !!! ou, pire encore, en recevant une coupe au ¾ vide !!!

Voilà bien pourquoi ici, la Vierge Marie, nous montre toujours le Chemin de la Sainteté, sur lequel Elle veut nous inviter à marcher et à progresser, pour l’Amour de son Fils et par Amour pour nous, Elle désire que nous portions et donnions beaucoup de fruit. Ici, la Vierge Marie nous recommande la confession mensuelle, Elle a dit : « aucun homme sur terre ne commet pas de péché durant un mois ». Elle nous demande de mettre Jésus, son Fils à la première place dans notre vie, car, la seule manière de vivre correctement pour nous qui nous disons chrétiens, c’est de vivre en Dieu. Et comment pouvons-nous vivre en Dieu si nous ne sommes pas en règle avec Lui ? Comment trouverions la Paix intérieure si nous gardons dans notre coeur des péchés et des fautes non pardonnés ? Comment pourrions-nous vivre dans l’Amour et dans la Paix si nous avons encore au fond de notre coeur des reproches à faire à notre prochain ? Comment pourrions-nous être dans la joie si nous gardons de la rancune et de l’amertume au fond de notre coeur ?

Message 25 janvier 1996 : « Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à vous décider pour la paix. Priez Dieu afin qu’il vous donne la vraie paix. Vivez la paix dans vos coeurs  et vous comprendrez, chers enfants, que la paix est le don de Dieu. Chers enfants, sans amour vous ne pouvez pas vivre la paix. Le fruit de la paix est l’amour et le fruit de l’amour est le pardon. Je suis avec vous et je vous appelle tous, petits enfants, à pardonner en premier lieu dans la famille, et alors vous serez capables de pardonner aux autres. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Message le 2 octobre 2009 - L’apparition à Mirjana
«Chers enfants! Tandis que je vous regarde, mon coeur se serre de douleur. Où allez-vous mes enfants? Etes-vous tellement rongés par le péché que vous ne savez pas vous arrêter? Vous vous justifiez par le péché et vous vivez selon le péché. Agenouillez-vous au pied de la Croix et regardez mon Fils. Il a vaincu le péché et Il est mort afin que vous, mes enfants, viviez. Permettez-moi de vous aider afin que vous ne mouriez pas mais que vous viviez avec mon Fils pour toujours. Merci! »

Ne prenons donc pas le risque d’être un sarment sec, c’est-à-dire, sans un véritable Amour qui est vie ; Marie nous accepte comme si nous étions chacun « SON ENFANT CHERI », personnellement et individuellement, nous n’avons pas le droit de refuser son aide, nous ne pouvons pas rejeter son Amour maternel, Marie nous invite à être des enfants de Lumière ! Par Marie, nous sommes des « CHOISIS DE DIEU » ! Tous et chacun appelés à être les membres de la Civilisation de l’Amour dont a parlé Jean Paul II, et que Léandre Lachance décrit très bien avec les messages dont Jésus le gratifie.

Etre Amour, c’est aussi une décision à prendre, et le meilleur moyen pour y parvenir, et de nous y tenir, c’est de nous en remettre totalement à Marie, à l’exemple de Jean Paul II : « Totus tuus ». Entrons dans le coeur de Marie Immaculée et avec Elle, consacrons-nous au Coeur de Jésus !
Prière de consécration à Jésus par Marie :

« Je te choisis aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste, pour ma mère et ma reine. Je te livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, te laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon ton bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité.
Amen
. »
Saint Louis Marie Grignon de Montfort

Marie désire que nous soyons prêts au moment de l’ultime rencontre afin que nous puissions vivre l’Eternité dans une parfaite communion d’Amour dans le Père, le Fils et l’Esprit-Saint. Amen !

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Refrain « Tu nous aimes Marie, comme Jésus nous aime ! »

Statue de Marie sur la Colline des apparitions à Medjugorje
octobre 2009

 6e jour

 (Jeudi 10/05/2012)

 

Croix sur la Colline des apparitions à Medjugorje
août 2011

 

Evangile selon Saint Jean 15,9-11 :  A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie. »

Si l’on y fait un tant soit peu attention, si nous sommes véritablement entrés dans une démarche d’abandon et de Confiance en Dieu, nous pouvons sentir cet Amour de Jésus et de Marie, cet Amour qui est comme palpable ici, à Medjugorje, et qui nous vient du Père, de notre Père Céleste, par Jésus son Fils et par les mains maternelles de la Vierge Marie. Alors, allons-y ! Qu’attendons-nous pour entrer sans tarder dans cet Amour ? Dès aujourd’hui, dans la joie, La Vraie Joie qui vient de Dieu ! Oui, c’est en demeurant dans l’Amour de Jésus que nous demeurons pareillement dans Sa Joie de Ressuscité et de Vivant ! Jésus nous indique les moyens d’être dans la Joie : Etre fidèle à ses commandements et demeurer dans son Amour, mais, bien plus encore, Il nous montre la conséquence qui va en découler : nous serons comblés de Joie ! Oui, comme l’a écrit Mère Marie-Yvonne-Aimée de Jésus : « Dieu est essentiellement Joie ». N’y a-t-il pas plus de joie à donner qu’à recevoir ? Alors, combien plus encore Dieu Lui-même souhaite nous combler de tous ses bienfaits, Il nous donne tout sans compter, Dieu veut nous communiquer sa nature même, sa Sainteté, c’est son essence-même qu’Il veut nous partager ! Ne nous a-t-Il pas créés à son Image et à sa Ressemblance ? Ne nous a-t-Il pas envoyé son Fils Unique ? Avec Dieu, il y a toujours plus, cela déborde, c’est cela sa Signature !

C’est aussi tout le plan d’Amour de la Vierge Marie qui nous est révélé ici à Medjugorje, comment pourrait-il en être autrement puisque Marie est déjà parvenue dans la Gloire de Dieu le Père par son Fils Jésus dans une parfaite communion d’Amour et de Joie par la Puissance de l’Esprit-Saint ?

Alors, je prie, dans le Nom de Jésus qu’il se produise aujourd’hui un véritable débordement de Joie dans le coeur de chacune et de chacun ! Joie pour tous, Joie pour toutes ! Oui, au Nom de Jésus : Joie !!! Recevez la Joie ! Accueillez la Joie Parfaite qui vient de Dieu par les mains de Marie. Joie !!! Amen ! Joie !!! Alléluia !
Joie !!! Joie !!! Joie !!! Amen !

Message du 25 mai 1989 : « Chers enfants, je vous demande de vous ouvrir à Dieu. Voyez, petits enfants, comme la nature s’ouvre pour donner fruit et vie. De même vous, je vous appelle à la vie en Dieu et à vous abandonner entièrement à lui! Petits enfants, je suis avec vous et je veux sans cesse vous faire pénétrer la joie de la vie. Je désire que chacun d’entre vous découvre la joie ainsi que l’amour, lequel se trouve seulement en Dieu et que seul lui peut donner. Dieu ne veut rien d’autre de vous que votre abandon. Ainsi, petits enfants, décidez-vous sérieusement pour Dieu, car tout le reste passera, seul Dieu ne passera jamais. Priez pour découvrir toute la grandeur et la joie de cette vie que Dieu vous donne. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Prière « Grand Fleuve d’Amour »

ô mon Dieu,
Me voici devant Toi, je viens ouvrir toute grande la porte de mon coeur,
Que Ton Grand Fleuve d’Amour s’y engouffre et entre chez moi,
Viens Seigneur inonder la toute petite maison que je suis au bord de ce Fleuve,
ô Jésus, Toi qui es la Source de ma vie, déverse sur moi les flots de Ta Miséricorde infinie,
Fais que Ta Source intarissable coule jusqu’au plus profond de moi,
Jusque dans la moindre parcelle de ma chair, jusqu’à la moelle de mes os,
Viens remplir de Tes Divines Eaux ce vase d’argile que je suis,
Qu’en moi, Ton bouillonnement d’Eau Pure me lave de toute souillure,
Fais que Tes Eaux Vives fécondent la terre aride que je suis,
ô Jésus, oui, donne-moi à boire de cette Eau, que je n’ai plus jamais soif,
Que tes Eaux Vives fassent tressaillir de Joie mon âme, qu’Elles comblent d’Amour mon coeur profond et qu’Elles abreuvent tout mon être.
Transforme-moi et permet que, rempli jusqu’à déborder, cette Eau jaillisse de moi afin qu’Elle soit transmise à tous les frères et soeurs qui ont soif de Toi.
Pour toi seul, ô Seigneur, j’ouvre toutes grandes mes portes et mes fenêtres, afin que ton Grand Fleuve d’Amour puisse circuler librement en moi et, à travers moi, que cette Eau purifiante me rende transparent devant Toi et devant mes frères et soeurs pour l’Amour de ton Nom, mon Dieu, par Amour pour Toi Jésus, par Amour pour toi mon Père et pour l’Amour de mon prochain, dans la Puissance du Saint-Esprit.
Amen !

La Brardière, 22 août 2011, en la Fête de Marie Reine - Frère Robert

 7e jour

 (Vendredi 11/05/2012)

Evangile selon Saint Jean  15,12-17 : A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. »

Une nouvelle fois, Jésus nous demande de nous aimer les uns les autres, et, c’est un commandement, sans doute l’un des commandements le plus important car, de celui-là, découlent tous les autres commandements de Dieu ! C’est pour cela que Jésus lui-même n’a pas reculé devant l’épreuve qui l’attendait, jusqu’à mourir d’Amour pour nous. La conséquence qui s’en suit est celle que Jésus nous indique : « maintenant, je vous appelle mes Amis » ! Mais il y a un "si" oui : « si vous faites ce que je vous commande. » Demandons à notre Mère du Ciel, comme elle l’indiquait aux serviteurs de  la noce à Canna, la grâce de faire tout ce qu’Il nous dit ! Demandons à Marie la grâce de nous montrer digne d’être les choisis de Jésus, digne d’être établis dans l’Amour du Père et digne de donner du fruit en son Nom !

De même que nous repartons d’un pèlerinage avec une Foi renouvelée, plein de Joie et d’Espérance dans le coeur, lorsque nous terminerons cette neuvaine, aurons-nous bien pris conscience de notre bonheur : nous sommes les enfants biens aimés du Père, et nous avons été choisis par Jésus et par Marie pour faire ce merveilleux parcours, oui, nous sommes les choisis de Dieu, c’est pourquoi maintenant nous portons la lourde responsabilité d’être les vrais Témoins de leur Amour, les grands Témoins de l’Amour Dieu, les Nouveaux Apôtres des derniers temps !

Demandons à Jésus par Marie d’avoir le zèle et l’audace des Apôtres, pour annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle et de témoigner des merveilles de Dieu à toutes celles et tous ceux qui voudront bien l’entendre ! Le plus difficile sera de le faire avec une grande délicatesse, avec beaucoup d’Amour… surtout, auprès de nos proches !!! afin de ne pas heurter leur sensibilité. Peut-être bien que, comme le disait le Père Jozo dans l’une de ses retraites à laquelle je participais : « à votre retour, ce sera le combat et, d’ailleurs, la guerre a déjà commencé ! » Oui, nous sommes en guerre, plus sournoise encore que celles avec des bombes et autres instruments de mort, et pourtant, ces guerres-là existent malheureusement encore aujourd’hui, mais, la guerre pour laquelle nous devons combattre, pour nous chrétiens, c’est celle d’affirmer notre foi, de la défendre, en annonçant la Bonne Nouvelle à tous nos frères, c’est là notre participation à la lutte conte le mal et pour le bien de l’humanité toute entière !

Message du 25 octobre 2003 : « Chers enfants, de nouveau, je vous appelle à vous consacrer à mon coeur et au coeur de mon Fils Jésus. Je désire, petits enfants, vous emmener tous sur le chemin de la conversion et de la sainteté. C’est seulement ainsi que, à travers vous, nous pouvons emmener le plus d’âmes possible sur le chemin du salut. Ne tardez pas, petits enfants, mais dites de tout coeur : « Je désire aider Jésus et Marie pour que le plus possible de frères et soeurs connaissent le chemin de la sainteté. » Ainsi vous ressentirez la satisfaction d’être amis de Jésus. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Prière de consécration à Jésus par Marie :

« Je te choisis aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste, pour ma mère et ma reine. Je te livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, te laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon ton bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité.
Amen
. »
Saint Louis Marie Grignon de Montfort

Demandons à Marie de protéger notre pays de toutes nouvelles décisions destructives des liens familiaux ; Demandons à Marie de nous obtenir que notre pays soit gouverné dans le respect de chacun, à commencer par le respect de la Vie ; demandons, que notre pays la France se souvienne enfin qu’elle a été et qu’elle doit redevenir « la fille ainée de l’Eglise » ! Comme s’en inquiétait déjà Jean-Paul II lors de sa première visite en France avec cette phrase devenue célèbre : « France, fille ainées de l’Eglise, qu’as-tu fait de ton baptême ? »

Demandons à Marie son aide et sa protection maternelle pour notre pays, la France, qu’Elle a si souvent honorée et gratifiée de ses visites, laissons-là nous conduire selon son Plan. Implorons Dieu de bien vouloir faire advenir le triomphe du Coeur Immaculée de Marie, tel que Lui-même l’a prévu dans son Plan d’Amour ! Amen.

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Statue de Marie
sur la Rotonde à Medjugorje
octobre 2009

 

 8e jour

 (Samedi 12/05/2012)

Croix sur le Mont Krizevac à Medjugorje
octobre 2009

Evangile selon Saint Jean  15,18-21 :  A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a observé ma parole, on observera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. »

Souvenez-vous, quelques jours après la Résurrection, remplis de l’Esprit-Saint les Apôtres qui annoncent la Bonne Nouvelle, ils enseignent tout ce que Jésus leur a apprit et révélé dans le Temple, et voilà qu’ils sont arrêtés par les chefs des prêtres parce que leurs propos dérangent les habitudes des uns et des autres, ceux qui sont installés dans leurs pratiques et l’application de la Loi, selon leur façon de penser et de pratiquer cette Loi ! Les Apôtres sont fouettés et, relâchés ils sont tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir un tel châtiment à cause de Jésus ! Relire le passage dans Actes 5,41.  Réjouissons-nous donc si nous sommes critiqués, insultés, si l’on se moque de nous à cause du Christ, car justement, Jésus nous dit dans Mt 5,11 : «  Bienheureux êtes vous, si l’on dit faussement contre vous toute sorte d’infamie à cause de moi »

Par la Victoire de Jésus, nous n’appartenons plus au monde, nous sommes dans le monde mais, nous ne sommes plus du monde, et, la seule chose que nous ayons à faire, c’est d’être librement nous-mêmes, sans excès mais sans nous amoindrir à cause de notre Foi en Jésus Sauveur. L’Amour de Dieu doit transpirer de tout notre être, nous devons être Lumière pour nos frères et soeurs qui sont encore dans les ténèbres, spécialement ceux qui n’ont pas encore connus Jésus-Christ, ceux qui n’en n’ont jamais entendu parler, c’est à ceux-là, qu’à notre tour, nous devons annoncer la Bonne Nouvelle du Dieu d’Amour et de Miséricorde, la Bonne Nouvelle de l’Evangile de Jésus-Christ qui est Parole de Vie et la Source de la Vie Eternelle. Voilà la Parole que nous devons annoncer avec audace et assurance, sans honte ni trouble au visage. Faisons attention à cela ! Jésus nous a prévenu : Luc 9,26 « Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges.»

Message du 25 novembre 1997 : « Chers enfants, aujourd’hui je vous appelle à comprendre votre vocation chrétienne. Chers petits enfants, je vous ai guidés et je vous guide pendant ce temps de grâce pour que vous deveniez conscients de votre vocation chrétienne. Les saints martyrs sont morts en donnant ce témoignage: ’Je suis chrétien et j’aime Dieu par-dessus tout.’ Chers petits enfants, aujourd’hui encore je vous invite à vous réjouir et à devenir des chrétiens joyeux et responsables, conscients que Dieu vous a appelés à devenir de manière toute particulière des mains joyeusement tendues vers ceux qui ne croient pas, pour que par l’exemple de votre vie ils reçoivent la foi et l’amour pour Dieu. C’est pourquoi priez, priez, priez, afin que votre coeur s’ouvre et devienne sensible à la parole de Dieu. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Par Marie, demandons à l’Esprit-Saint la Force qui vient d’en haut, que nous combattions tels de vaillants guerriers de l’Armée du Christ-Roi !

Par Marie, demandons à l’Esprit-Saint d’être rempli d’Amour et d’Humilité, qu’à l’exemple de la Vierge Marie, nous soyons doux et humbles de coeur, compatissant et miséricordieux pour notre prochain, à l’image et à la ressemblance de Jésus son Fils, car, le Serviteur n’est pas plus grand que son Maître. Amen !

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Chant « Gospa Majka Moja »

Gospa majka Moja, Kraljica mira
Gospa majka Moja, Kraljica mira
Gospa majka Moja, Gospa majka moya ti
 (x2 fois)

Marie, ma Mère, Reine de la Paix
 (x2 fois)
Reine de la Paix Marie,
Marie, tu es ma Mère
 (x2 fois)

Marie, ma Mère, Reine de la Paix (x2 fois)
Reine de la Paix Marie, Prie pour nous et pour le monde.

 9e jour

 (Dimanche 13/05/2012) ...de retour chez nous !

Evangile selon Saint Jean  15,9-17 : A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, Il disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous demeurez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. »

A nouveau, la liturgie de l’Eglise, nous propose de méditer sur ces versets déjà entendus, en partie au 6e jour (jeudi), et, l’autre partie au 7e jour  (vendredi) ! Nous voyons bien que Dieu n’est qu’Amour, Miséricorde et bonté, oui, Dieu, c’est l’AMOUR !!! C’est tout cet AMOUR incommensurable de Dieu que Jésus désire nous communiquer et qu’Il nous invite à recevoir en plénitude, mais aussi, à le partager avec tous les autres, c’est-à-dire, avec tous nos frères et soeurs humains, puisque nous sommes tous nés du même père, Jésus-Christ étant notre aîné à tous !!! A M
edjugorje, c’est Marie qui nous donne ce même enseignement en nous montrant le chemin et les bonnes attitudes pour entrer dans cet Amour Divin et devenir les véritables Amis de Jésus. N’y a-t-il pas que dans l’Eucharistie que nous pourrons faire la plus merveilleuse rencontre divine ? Car c’est en communiant au Corps du Christ que nous connaîtrons tout l’Amour du Père par la Puissance de l’Esprit-Saint ! Alors, ne nous privons pas d’une participation fréquente à l’Eucharistie qui est le lieu et le moment le plus favorable pour être en parfaite communion d’Amour dans le Père, le Fils et l’Esprit-Saint. Amen ! 

O Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté !
O Marie conçu sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi !
O Marie, Reine de la Paix et de la Réconciliation, prie pour nous et pour le monde !

Lisons un texte magnifique (trouvé sur Internet), qui s’intitule la "lettre d’Amour du Père", construite essentiellement à partir de différents versets bibliques... et, découvrons combien Dieu nous aime depuis toujours !

Lettre d’Amour du Père

Dieu vous aime et il est le Père que vous avez toujours cherché pour votre vie, voici sa lettre d’Amour pour vous :

Mon enfant,
Je regarde jusqu’au fond de ton coeur et je sais tout de toi, je sais quand tu t’assieds et quand tu te lèves, je te vois quand tu marches et quand tu te couches, je connais parfaitement toutes tes voies, même les cheveux de ta tête sont comptés.
Tu as été créé à mon image, je suis la Vie, le Mouvement et l’Etre, je te connaissais avant même que tu ne soies conçu, je t’ai choisi au moment de la Création, tu n’es pas une erreur ! Tous les jours de ta vie sont écrits dans mon Livre, je détermine la durée des temps et les limites de ta demeure. J’ai fait de toi une créature merveilleuse, je t’ai tissé dans le ventre de ta mère, c’est moi qui t’ai fait sortir du sein de ta mère.
J’ai souvent été mal présenté par ceux qui ne me connaissent pas, je ne me suis pas éloigné, ni fâché, car je suis l’expression parfaite de l’Amour. C’est mon Amour de Père que je répands sur toi parce que tu es mon enfant et que je suis ton Père, je t’offre plus que ton père terrestre ne pourrait jamais te donner car je suis le Père parfait.
Toute grâce que tu reçois vient de ma main, car je suis celui qui subvient à tous tes besoins, mon Plan pour ton avenir est toujours remplis d’espérance parce que je t’aime d’un Amour éternel, mes pensées vers toi sont innombrables comme le sable sur le bord de la mer. Je suis transporté de joie à ton sujet et je me réjouis de tes louanges et de ton adoration.
Je n’arrêterai jamais de te faire du bien, tu es celui que j’ai choisi, je désire t’établir avec tout mon coeur et toute mon âme, il est en mon pouvoir de te donner de grandes et merveilleuses choses, si tu me cherches avec tout ton coeur, tu me trouveras.
Fait de moi tes délices et je te donnerai ce que tu désires, car c’est moi qui t’ai donné ces désirs, je suis capable de faire plus pour toi, infiniment au-delà de ce que tu peux demander ou penser, car je suis ton encouragement le plus grand.
Je suis aussi le Père qui te console dans tous tes ennuis, quand tu cris à moi, je suis près de toi et je te délivre de toutes tes détresses, comme un berger porte un agneau, je te porte près de mon coeur, j’effacerai toutes les larmes de tes yeux, et j’emporterai toute la douleur que tu as subie sur cette terre. Je suis ton Père et je t’aime de la même façon que j’aime mon fils Jésus, car, dans Jésus, mon Amour pour toi est révélé, Il est la représentation exacte de mon être, et Il est venu pour démontrer que je suis pour toi, pas contre toi, et te dire que je ne compte pas tes péchés.
Jésus est mort pour que toi et moi puissions être réconciliés, sa mort, est l’expression suprême de mon Amour pour toi, j’ai renoncé à tout ce que j’ai, pour gagner ton amour, si tu acceptes mon fils Jésus, tu me reçois, et rien ne te séparera de mon Amour, dans ma maison, il y a tant de joie devant la repentance d’un pécheur, j’ai toujours été le Père et je serai toujours ton Père, ma question est : veux-tu être mon enfant ?
Je t’attends, avec Amour,
Ton Papa, Dieu tout-puissant.

Des questions pour méditer...
Devant tant d’amour du Père pour moi, quel est mon amour pour Lui ?
Est-ce que j’accueille ou doute de son Amour pour moi ?
Est-ce que chaque jour, je prends le temps, l’amour pour parler à Jésus comme à un ami ?
Après avoir commis un péché, est-ce que je doute de son pardon infini pour moi ?
Au coeur de ma souffrance est-ce que je crois que Jésus souffre en moi et avec moi ?
Est-ce que je crois que son Amour et sa Tendresse s’occupent de moi-même quand tout va mal ?
Est-ce que je crois que Dieu a un Coeur sensible à l’amour que je Lui porte ?
Qu’Il est aussi fragile en moi, comme un enfant, qu’Il a besoin de mon amour ?

Statue de Marie
sur la Rotonde à Medjugorje
octobre 2009

 

 

 Liens pour afficher les textes au format PDF et les imprimer (cliquez sur le lien)
Textes méditations-neuvaine (Méditations de Frère Robert - La Brardière)
Le "Lettre d’Amour du Père"
(la 1ère page est le texte simple, et, sur la seconde, le texte est complété par les références de tous les versets bibliques correspondants !)
Prière au "Grand Fleuve d’Amour"
et "Bénédiction Trinitaire" (Frère Robert - La Brardière)

 

Au sujet des messages de Marie en lien avec Medjugorje :
Conformément au Décret du Pape Urbain VIII et les directives du Concile Vatican II, l’auteur n’a pas l’intention de devancer le jugement de l’Eglise sur le caractère surnaturel de faits et messages dont il est question sur ces pages. Ce jugement appartient aux autorités compétentes de l’Eglise, auxquelles l’auteur se soumet pleinement. Les mots « apparitions, messages » et similaires ont ici une valeur de témoignage.

La Vierge Marie apparaît à Medjugorje pour nous aider à retrouver ce que nous avons perdu !
La Vierge Marie vient nous aider à "réactiver" en chacun de nous les 3 vertus théologales que nous avons reçues, une fois pour toute, lors de notre baptême :
la Foi, l’Espérance, la Charité !
Et ainsi, retrouver la Paix qui vient de Dieu et entrer dans la Joie d’être ses Enfants qu’Il chérit sur ses Genoux depuis toute éternité.

 

Message du 2 mai 2012 à Mirjana

« Chers enfants ! Dans mon amour maternel, je vous en prie, donnez-moi vos mains, permettez-moi de vous conduire. Moi, en tant que Mère, je veux vous sauver du manque de paix, du désespoir et de l’exil éternel. Mon Fils, par sa mort sur la croix, vous a montré combien il vous aime. Il s’est sacrifié pour vous, à cause de vos péchés. Ne rejetez pas son sacrifice et ne renouvelez pas ses souffrances par vos péchés ! Ne vous fermez pas à vous-mêmes la porte du paradis ! Mes enfants, ne perdez pas de temps ! Rien n’est plus important que l’unité en mon Fils. Je vais vous aider, car le Père Céleste m’envoie afin que nous puissions montrer ensemble le chemin de la grâce et du salut à tous ceux qui ne Le connaissent pas. Ne soyez pas durs de coeur ! Ayez confiance en moi, et adorez mon Fils. Mes enfants, vous ne le pouvez pas sans pasteurs. Qu’ils soient dans vos prières chaque jour ! Je vous remercie. »

Notre Dame de Lourdes dans l’église St Jacques à Medjugorje
juin 2011

Message du 25 avril 2012 à Marjia

« Chers enfants ! Aujourd’hui encore, je vous appelle à la prière; que votre coeur, petits enfants, s’ouvre à Dieu comme la fleur à la chaleur du soleil ! Je suis avec vous et j’intercède pour vous tous. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Eglise Saint Jacques à Medjugorje : Célébration de l’Eucharistie sur la Rotonde : Festival des Jeunes
août 2011
Message du 2 avril 2012 à Mirjana

« Chers enfants ! En tant que Reine de la Paix, je désire donner la paix, à vous, mes enfants, la vraie paix qui vient par le coeur de mon divin Fils. Comme mère, je prie afin que commence à régner en vos coeurs la sagesse, l’humilité et la bonté, afin que la paix règne, que mon Fils règne. Lorsque mon Fils sera le souverain en vos coeurs vous pourrez aider les autres à le connaître. Lorsque la paix céleste prédominera en vous, ceux qui la recherchent en des lieux erronés et causent ainsi de la douleur à mon coeur maternel, la reconnaîtront. Mes enfants, ma joie sera grande lorsque je verrai que vous acceptez mes paroles et que vous désirez me suivre. N’ayez pas peur, vous n’êtes pas seuls ! Donnez-moi vos mains et je vous guiderai. N’oubliez pas vos bergers. Priez afin qu’ils soient toujours par la pensée avec mon Fils qui les a appelés à témoigner de Lui. Je vous remercie. »

Statue de Marie sur la Colline des apparitions à Medjugorje
octobre 2009

Message du 25 mars 2012 à Marjia

« Chers enfants ! Aujourd’hui encore, avec joie, je désire vous donner ma bénédiction maternelle et vous inviter à la prière. Que la prière devienne pour vous un besoin afin que, chaque jour, vous grandissiez davantage en sainteté. Travaillez plus à votre conversion, car vous êtes loin, petits enfants. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Eglise Saint Jacques
à Medjugorje
25 juin 2011

Pour aller plus loin :

- Lire l’historique de Medjugorje et le récit des apparitions (cliquez sur le lien)
- Lire aussi "Les voyants... aujourd’hui..."
(cliquez sur le lien)

- Quelques chants et musiques :

« Gospa Majka Moja » :

« Marie, Reine de la Paix » :

« Gloria » :

Medjugorje en images :

http://www.youtube.com/watch?v=nb8N6E3azoE

Diaporama dans l’esprit de Medjugorje : "Dieu s’est fait chair"

Robert Pouille


Site créé le 11 avril 2007 sous l’impulsion de l’Esprit Saint !

Accueil | Infos et Actualites | Unité des Chrétiens | Culte Catholique | Culte Protestant | Culte Orthodoxe | Diaporamas Prieres | Veillez et Priez | Calendrier | Terroir Normand | Sites amis et liens | Contact | Archives

 Copyright © 2014 veillezetpriezennormandie.fr /Robert Pouille
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à
[Contact].
Dernière mise à jour le : 13 mars 2014.